Blog, Rencontrer

Rencontre avec Nicolas Mathieu : Prix Goncourt 2018

C’est dans la petite commune de La Bresse (Vosges), que nous avons eu le plaisir de rencontrer le dernier auteur primé par l’honorifique prix Goncourt Nicolas Mathieu. Cet échange en toute intimité fut pour nous une occasion unique de découvrir l’homme qui se cache derrière deux romans plébiscités  par la critique : Aux Animaux la guerre et bien sûr  Leurs Enfants après eux.

 

Xavier Baptiste et Nicolas Mathieu. ( De gauche à droite)

  • Un roman sur l’adolescence 

Dans son roman le découpage est clair, quatre tableaux qui s’ouvrent chacun sur l’un des étés d’Anthony 14 ans au début du roman.  Chaque année le groupe d’adolescents du village se retrouve dans cette  » cité sans couvercle« , dévastée par la crise de désindustrialisation des années 80. Leurs vies débutent alors dans un monde qui lui est fini, dans ces régions où  il ne reste que chômage et tristesse. Cette vallée résonne alors pour ces adolescents comme une « chape de plomb » qui les ramènent ici tous les étés. Nicolas Mathieu n’a pas peur de définir son oeuvre comme un roman d’apprentissage, pour ce dernier le choix de l’adolescence s’est donc fait de lui-même, cette période étant pour lui fondatrice.

Le rythme du roman est lui aussi particulier, l’ennui prédomine dans ce roman qui regroupe pas moins de 400 pages, ces jeunes adultes ne cessent de répéter des  » vivement qu’on se tire« . Cependant une urgence ; vivre résonne en toile de fond dans tout le roman. Ce groupe reste avant tout des adolescents, bouillonnant d’énergies, de désirs et d’aventures.

Mise en scène de courts extraits de « Leurs enfants après eux ».
  • Des inspirations Faulkneriennes 

Quand on demande à Nicolas Mathieu  qui, parmi le cercle des grands auteurs, l’a inspiré, il nous citera naturellement Faulkner et son illustre Le Bruit de la Fureur. Tout comme Faulkner, il s’est épris de son personnage principal Anthony pour finalement faire un roman de ce qui devait être une nouvelle dans les premiers temps de la rédaction. Ce personnage, tout comme celui de Caddy chez Faulkner grandit dans un univers familial compliqué et dévasté par un passé qui a tout laissé figé dans le passé. Sur de nombreux autres points on peut voir à travers le travail de Nicolas Mathieu un écho à celui de l’illustre auteur, à travers ses ellipses temporelles ou encore une vallée imaginée chez Faulkner et laissée dans l’ombre des écrivains chez Nicolas Mathieu.

  • Un roman contemporain 

Enfin, ce roman se place dans notre monde, notre société, on peut même le qualifier de  » roman des désillusions ». Il ne néglige pas de porter un regard lucide sur notre société. On voit que même dans un si petit village les barrières sociales restent omniprésentes et  perméables, ainsi, l’ouvrage ne manque pas de souligner l’inégalité des chances pour les jeunes.  Durant la conférence, Nicolas Mathieu ne manquera pas non plus de rappeler  une statistique encore tristement d’actualité, effectivement , un enfants qui a des parents ayant fait des études supérieures a 14 fois plus de chance de lui-même faire des études supérieures. Le lauréat, lui, a fait partie des exceptions à cette règle, son père étant électro-mécanicien, prouvant par ce Goucourt que rien n’est hors de sa portée.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *